Partager

Société d'histoire et d'archéologie de Molsheim et environs - (Shame)

Shame quesaco ?

La Société d’histoire et d’archéologie de Molsheim et environs (Shame) est une association d’histoire locale, implantée au cœur de l’Alsace.
Elle a pour objet de promouvoir et de favoriser la connaissance et la sauvegarde du patrimoine historique et archéologique autour de Molsheim (Bas-Rhin).
Cette association à but non lucratif propose diverses activités (sorties, conférences, expositions) ainsi que des publications annuaires et hors-séries) destinées à un large public.

 

Avis de recherche !

Prospectus d’époque pour la voiture amphibie Trippel.
Prospectus d’époque pour la voiture amphibie Trippel.

L'entreprise Trippelwerke et les voitures amphibies de Hanns Trippel (1914-1918)

Dans la perspective de réaliser en 2018-2019 un ouvrage de synthèse et une grande exposition temporaire sur l’entreprise “Trippelwerke” et les voitures amphibies de Hanns Trippel, nous recherchons actuellement des objets, des photos, des archives et  de la documentation sur les inventions et l’œuvre de Hanns Trippel, à Molsheim, sous l’Annexion allemande.
Cette rétrospective prendra en compte les “lieux” (bâtiments, ateliers et annexes de l’usine), les “hommes” (cadres, ouvriers, apprentis, prisonniers de guerre) et les “productions” (voitures amphibies, torpilles et autres brevets). Le temps de l’exposition, nous rêvons aussi de pouvoir réunir en Alsace l’un ou l’autre des neuf derniers exemplaires connus de Trippelwagen à travers l’Europe...

Contact :  Grégory OSWALD, archiviste de la Ville de Molsheim, 4 cour des Chartreux -
tél. 03 88 49 59 38 -
Email : goswald@molsheim.fr

Article paru dans le Molshémien n°84 :

"Pendant l’occupation nazie, l’usine automobile d’Ettore BUGATTI, à Molsheim, fut prise en main par l’industriel allemand Hanns TRIPPEL (1908-2001) et reçut le nom de Trippelwerke (ou “usines Trippel"). TRIPPEL avait, avant 1939, construit à Hombourg (Sarre) des voitures amphibies destinées aux grandes exploitations rurales et forestières, à certains usages sportifs, chasse, pêche, etc., mais aussi et surtout aux besoins de l’Armée allemande. La preuve en est l’essor qu’a pris cette fabrication aussitôt après la déclaration de guerre en septembre 1939. Fin juillet 1940, après l’occupation de la région de Bordeaux par les troupes allemandes, TRIPPEL se présentait à la porte de l’usine Bugatti, boulevard Alfred-Daney à Bordeaux, pour essayer de mettre la main sur les machines et tout le matériel...”
Pour en savoir plus

Tombes mennonites au cimetière de Salm
Tombes mennonites au cimetière de Salm

Sortie “Sur les traces de Mennonites à Salm”

samedi matin 29 avril

avec André Nussbaumer

Renseignements et inscriptions :

Irène Schnabel 2 cour de la Dîme 67120 Altorf - tél. 06 11 19 89 93  Email : irene.schnabel@laposte.net

 

Activités 2017 : 2e trimestre : la Chartreuse de Molsheim

Cartusia-molshemensis
Cartusia-molshemensis

Café-histoire : Les ordres religieux à Molsheim du XVIe au XVIIIe siècle

La Société d’histoire et d’archéologie de Molsheim et environs invite à un CAFÉ-HISTOIRE

le vendredi 19 mai à 19 h

à la salle du premier étage de la Metzig à Molsheim (place de l’Hôtel de Ville)
Échanges sur Les ordres religieux à Molsheim du XVIe au XVIIIe siècle par Louis SCHLAEFLI, président d’honneur de la Shame avec présentation officielle de la monographie :
CARTUSIA MOLSHEMENSIS, la chartreuse de Molsheim (1598-1792), nouvel ouvrage paru dans la collection Histoire & Patrimoine par Grégory Oswald.

Renseignements et inscriptions :
Irène Schnabel 2 cour de la Dîme 67120 Altorf - tél. 06 11 19 89 93  Email : irene.schnabel@laposte.net

La Chartreuse d'Ittingen
La Chartreuse d'Ittingen

La chartreuse d’Ittingen

Sortie d’une journée en autocar samedi 17 juin

L’ancien monastère se situe dans la vallée de la Thur à quelques minutes de Frauenfeld et du lac de Constance. Des moines y ont vécu pendant environ 700 ans, d’abord des Augustins pendant trois siècles puis, de 1461 à 1848, des Chartreux. La chartreuse a ensuite appartenu à des personnes privées jusqu’en 1977. Depuis 1983, c’est la fondation de
droit privé Chartreuse d’Ittingen qui gère avec pour devise "préserver et faire revivre“, un centre culturel et de séminaire vivant et proposant une offre très diversifiée dans les anciens bâtiments du monastère.
Programme :
Le matin, visite libre des jardins de la chartreuse. Au début du printemps, la plus grande collection de roses anciennes de Suisse, plus de 250 variétés, transforment le domaine en un lieu romantique
et féérique.
Après le repas, visite guidée du centre de l’ancien monastère. L’église baroque, avec ses stalles exceptionnelles et ses splendides fresques au plafond, est incontestablement le clou de la visite.

• Le déplacement se fera en autocar.
• Départ : 7 h place de la Monnaie à Molsheim
• Déjeuner au restaurant Mühle de la chartreuse d’Ittingen
• Retour aux environs de 19 h 45 à Molsheim
• Prix de la sortie : 45 euros comprenant le voyage, le repas sans boissons et la visite de la chartreuse.
• La sortie étant limitée à 50 personnes, les inscriptions se feront dans l’ordre de leur arrivée avant le 27 mai.

Renseignements et inscriptions :
Irène Schnabel 2 cour de la Dîme 67120 Altorf - tél. 06 11 19 89 93  Email : irene.schnabel@laposte.net

Assemblée générale et conférence

le vendredi 23 juin à 19 h au caveau de la Chartreuse de Molsheim

L’assemblée générale sera suivie d’une conférence audiovisuelle à 20 h sur

Les trésors artistiques de la chartreuse de Molsheim par Grégory OSWALD, conservateur du musée de la Chartreuse.

De prime abord, l’Ordre fondé par saint Bruno ne paraissait pas appelé à avoir des contacts privilégiés avec l’art. Cependant, la multiplication des dons et la faveur dont jouissaient les religieux auprès des puissants transformèrent
leurs monastères et leurs églises en de véritables musées, renfermant ce que leur époque produisait de plus admirable. Ainsi, la chartreuse de Molsheim a contribué à l’art rhénan de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance, avant d’adopter les formes luxuriantes du baroque germanique.Parmi les chefs d’œuvre parvenus jusqu’à nous, on peut citer les anciens
autels de l’église conventuelle, transférés à la Révolution à Obernai et à Bernardvillé, ainsi que la magnifique croix en pierre sculptée vers 1480 pour les chartreux de Koenigshoffen. Dans leur jardin de Molsheim, les moines édifièrent plusieurs statues monumentales, de même qu’un Mont-des-Oliviers, aujourd’hui bien malmené par les vandales et les
intempéries. Enfin, les vitraux peints du cloître tiennent une place particulière parmi les trésors artistiques des chartreux. Réalisés de 1621 à 1631 par les frères Linck, ils ont malheureusement été détruits pendant la guerre de 1870.
Sur les 116 connus, seuls huit vitraux sont parvenus jusqu’à nous : six se trouvent au pays de Bade et deux en Alsace. L’un est exposé au musée de l’Œuvre Notre-Dame, à Strasbourg, et l’autre au musée de la Chartreuse, à Molsheim.

Renseignements et inscriptions :

Irène Schnabel 2 cour de la Dîme 67120 Altorf - tél. 06 11 19 89 93  Email : irene.schnabel@laposte.net

Coordonnées

Société d’histoire et d’archéologie de Molsheim et environs
4 cour des Chartreux
67120 MOLSHEIM

 Téléphone03 88 49 59 38
E-mailcontact@molsheim-histoire.fr
Sitehttp://www.molsheim-histoire.fr/

 

Retour haut de page
Molsheim sur Flickr
Flux RSS Molsheim